• The Residents

    Quand je pense que j'ai eu le privilège d'assister à un de leurs concerts, à Grenoble, dans les années 80 ! Un peu spé, comme concert, pour nous qui étions des habitués de "la fosse" devant la scène des concerts de rock ! Là, c'était dans un auditorium. Tout le monde assis, bien sage. Les 2 qui ont voulu regarder debout se sont fait rappeler à l'ordre et sont gentiment partis s'asseoir... Ca valait le coup ! Au début du son numérique, on a eu droit à un concert surréaliste, avec ces yeux en costard qui nous largaient un son d'une pureté jusqu'alors insoupçonnée ! Oui je sais, ça ne nous rajeunit pas tout ça... Allez, j'en profite pour vous copier quelques infos sur ce groupe d'extraterrestres.....

    The Residents est un collectif d'artistes américain formé en 1972 à San Francisco, Californie. Il est surtout connu pour sa production discographique, ses spectacles de théâtre musical et ses nombreuses vidéos d'art. Durant les quarante années de sa carrière, The Residents a fait paraître plus de quatre-vingt albums et de nombreux singles. Le groupe a également produit un court-métrage, cinq importantes pièces de théâtre musical, trois fictions interactives sur CD-ROM, dix DVD (4 DVD à partir de leurs concerts et 6 DVD de films et d'art video) ainsi que des bandes sonores pour le cinéma et la télévision.

    Bien que le collectif emprunte esthétiquement plusieurs éléments du langage de l'avant-garde, ses compositions musicales intègrent un grand nombre d'influences, particulièrement ; les musiques de films et de série télévisées des années 1960 et 1970 ; les musiques des compositeurs associés au surréalisme ; la musique romantique ; l'avant-garde américaine ; les musiques de cabaret, de burlesque et au théâtre comique ; les techniques vocales utilisées en dessin animée, par les ventriloques et par les marionettistes ; la poésie sonore ; les musiques country, blues, rock, jazz, psychédélique ; la musak et les jingles ; la pop anglophone commerciale ; les musiques traditionnelles qui ont jalonné l'histoire des États-Unis ; des bandes sonores de films, (surtout celles de Ennio Morricone et de Nino Rota) ; les musiques de gamelans balinais et javanais et des musiques traditionnelles de différentes cultures.

    Très peu de choses sont connues au sujet du noyau dur qui compose le collectif sauf les noms de quatre membres de la Cryptic Corporation, la compagnie de production de ce collectif : Homer Flynn, Hardy Fox, John Kennedy et Jay Clem (ces deux derniers ont quitté la Cryptic au début des années 1980). Certains d'entre eux sont souvent soupçonnés par les critiques musicaux de faire partie du noyau dur du collectif (la voix de Flynn est identifiable sur la plupart des albums et la plupart des titres des Residents sont enregistrés à la société américaine des droits d'auteurs sous les noms de Fox et Flynn). 

    Les membres de ce groupe ont toujours tenu à garder l'anonymat, refusant de communiquer des détails sur la production de leurs albums ou de donner des entrevues (sauf par la voix de Fox et Flynn comme représentants de la Cryptic Corporation). Le mystère qui entoure l'histoire de ce groupe est le plus souvent ponctué d'anecdotes et de théories invérifiables diffusées par la Cryptic Corporation ou les rumeurs des fans. Leur costume emblématique a pendant longtemps consisté en smokings, hauts-de-forme et "masques" représentant des globes oculaires, rendant ainsi impossible d'identifier les membres des Residents.


  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • Song: Jailhouse Rock (5/29)
    Album: The 13th Anniversary Show Live in Dallas (14/02/86)
    Reprise du célèbre morceau d'Elvis Presley



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique